HR Square Séminaire: Compensation & Benefits - Prêts pour les défis de demain ?

Le salaire et les avantages sociaux sont et restent les principaux facteurs d'attraction lorsque les employés se tournent vers un employeur (potentiel). En même temps, nous savons que les attentes et les exigences en matière de rémunération et d'avantages sociaux évoluent actuellement de manière significative. Alors que le législateur tient de très près à l’œil cette matière, les travailleurs continuent à vouloir toujours plus de flexibilité en terme de rémunération et d'avantages. Durant notre Séminaire, nous envisagerons les quelques grands et petits défis Comp&Ben du moment et les solutions possibles pour les relever.

Un indépendant prend environ 15 jours de vacances la première année

Les jeunes indépendants voyagent en fonction de leur temps disponible, de l'argent et de leur bien-être mental. En moyenne deux semaines, la première année de leur activité indépendante. C’est ce qui se dégage d’une enquête menée par le prestataire de services RH Acerta auprès d’un millier d’indépendants. Quatre sur 10 estiment ces 15 jours suffisants mais la même proportion envisage déjà de planifier plus de vacances à partir de la deuxième année.

Les PME revoient leurs intentions de recrutement estival à la baisse

En ce début d’été, les PME (jusqu'à 250 employés) se montrent moins positives quant à leurs plans de recrutement pour le troisième trimestre de 2022. Entre juin et septembre de cette année, 38% des PME belges prévoient de recruter du personnel, alors qu'elles étaient encore 43% en mars. Cela signifie un retour au niveau de septembre 2021. La reprise depuis juin 2021 semble marquer le pas. D’autant que les intentions de licenciement, elles, ont à nouveau augmenté pour frôler les 10 %. Telles sont les premières conclusions d'une enquête menée par SD Worx auprès de 435 chefs d'entreprise et responsables du personnel de PME.

Compétences numériques et création d’emplois

Selon une étude de l’organisation patronale Agoria spécialisée dans l’industrie technologique, « jusqu’à 584 000 postes vacants pourraient ne pas être pourvus d’ici à 2030 si aucune mesure décisive n’est prise » et « c’est le secteur de l’ICT qui sera l’un des plus touchés par l’augmentation du nombre de postes non pourvus ». Si la numérisation croissante de la société offre de nombreuses opportunités, elle présente aussi un défi pour les entreprises et l’économie belge en termes d’amélioration des compétences.

HR Square Masterclass : Sustainable HRM

Au cours de notre masterclass «Sustainable HRM », nous réfléchirons ensemble à la manière dont la gestion des Ressources Humaines peut pleinement intégrer le principe de durabilité. Mais également comment la GRH peut soutenir toute organisation dans ses efforts vers un avenir plus vert et durable. Une expérience totale et instructive avec des keynotes, des ateliers, du réseautage, de l'expérience...

Pouvoir du délégué à la gestion journalière pour licencier et fautes découvertes postérieurement au licenciement pour motif grave

Lorsque l’employeur est une personne morale, l’organe de représentation peut déléguer la gestion journalière ou mandater un tiers, lequel disposera alors du pouvoir de licencier des travailleurs subalternes. Les faits antérieurs mais constatés après le licenciement ne pourraient être pris en considération que s’ils aggravaient le caractère fautif de ceux, de même nature, sur lesquels se fonde le renvoi sur immédiat : des faits découverts après la rupture pourraient seulement être pris en considération dans la mesure où ils corroborent le caractère grave des motifs invoqués. Bien que ne constituant pas un motif grave, certain comportements fautifs relevés par la Cour justifie l’absence de caractère abusif du licenciement.

Travail transfrontalier des Belges : surtout au Luxembourg et aux Pays-bas

Chaque jour, près de 88.000 résidents belges traversent une frontière pour aller travailler dans un pays voisin. Surtout le Luxembourg, les Pays-Bas et puis la France. Tandis que 52.000 travailleurs de nos voisins font le chemin inverse. Concernant la main d’œuvre belge, elle serait selon les chiffres INAMI de 2021, en diminution de 4% par rapport à 2019. Puis est venue la pandémie du Covid et l’explosion du télétravail. Une modification des habitudes de travail jusqu’ici sans incidence sur la sécurité sociale ou les impôts des travailleurs. Mais, puisque le travail à distance s’est installé durablement et de manière hybride dans les mœurs , l’ONSS entend à partir du 30 juin changer la donne fiscale concernant le télétravail des transfrontaliers, avertit le prestataire de services RH SD Worx.

Rendre le congé de paternité obligatoire pour qu’il devienne la norme

Et pourquoi ne pas rendre obligatoire le congé de paternité en Belgique, comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays voisins ? Ce caractère légalement imposé, totalement ou partiellement, permettrait à chaque père de se consacrer à son enfant, l’esprit libre et sans craindre de conséquence professionnelle négative. C’est en tout cas ce que préconise la Ligue des Familles. L’association milite également pour l’allongement du congé de paternité à 15 semaines, à égalité avec le congé de maternité.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages

L’importance de sanctions proportionnées en cas de détachement

Dans son arrêt du 8 mars 2022, la Cour de justice a souligné que les sanctions imposées en cas de non-respect des obligations administratives dans le cadre du détachement doivent être proportionnées. Si les sanctions nationales sont en partie contraires à ce principe européen, le juge national peut tout de même les appliquer tant qu'elles restent proportionnées.

Inapplicabilité de la CCT n°109 dans la motivation du licenciement si existe une procédure de licenciement spéciale

Dans un jugement du 10 décembre 2021, le Tribunal du travail de Liège, division Liège, rappelle que la CCT n°109 du 12 février 2014 concernant la motivation du licenciement exclut de son champ d’application les « travailleurs qui font l'objet d'un licenciement pour lequel l'employeur doit suivre une procédure spéciale de licenciement fixée par la loi ou par une convention collective de travail » et ce, indépendamment de la question de savoir si ladite procédure spécifique a été respectée ou si elle prévoyait des sanctions en cas de non-respect.